Saint Joseph, figure spirituelle pour le carême

Le pape François a donc lancé l’année 2021 sous le patronage de St Joseph.

L’Ecriture en parle peu mais dit l’essentiel

Saint Mathieu le nomme : le Juste, c’est-à-dire Celui qui est accordé à Dieu. Et on pourrait dire aussi que les phrases du Notre Père lui conviennent parfaitement. En effet dans l’expression : «  que ta volonté soit faite », on peut penser que Saint Joseph l’a vécu pleinement, mettant toute sa confiance en Dieu alors qu’il vivait, pour prendre une expression mystique, « la nuit de la foi ».

Selon la tradition juive, une fois le mariage célébré, les époux ne vivaient pas ensemble, ils attendaient encore une année, et c’est entre ces deux temps que Marie est enceinte de Jésus.

Comment réagir face à Marie, la « Comblée de Grâce » dira Elisabeth, et la loi qui donnait à Joseph une raison de répudier son épouse. Saint Mathieu nous révèle dans le songe, ce que doit faire Joseph.

Mais on dirait que Dieu prend un malin plaisir à faire mariner ses privilégiés, et Joseph l’expérimentera d’ailleurs encore lors de la fuite en Egypte.

Certes, Joseph pouvait être dépassé par cette immense responsabilité d’être le père adoptif de Jésus, mais Dieu le conforte dans sa vocation au travers du songe dans St Mathieu, où Il dit « ne crains pas de prendre chez toi Marie ton épouse », d’un air de dire : c’est moi Dieu qui te donnera la force d’amour et la paternité de Jésus et la protection de ton épouse Marie.

On ne peut que souhaiter que les fiancés murissent leur futur mariage à l’exemple de la Sainte Famille, et parce que Saint Joseph prendra comme son propre fils Jésus, qui selon la foi de l’Eglise est conçu du St Esprit et de la Vierge Marie, il devient le protecteur de l’Eglise.

En cette période déstabilisante que vit le monde et l’Eglise, prier Saint Joseph devient plus qu’une nécessité, il nous apprend ce qu’est la vie de famille à travers le travail, l’étude, la prière. Et parce que Dieu est au centre de la famille, celle-ci rayonne dans la société

Il n’y a pas de secret, c’est dans la famille qu’on apprend la charité, le service envers les autres ; elle suscite par conséquent des vocations.

Le carême nous conduit à Pâques et il est comme une nécessaire purification qui permet de mettre ou remettre Dieu au centre de notre vie. Nous nous rappelons en ce sens les dix commandements.

Saint Joseph a dû probablement vivre de très grandes joies et des bonheurs malgré l’insécurité du lendemain et les difficultés de toutes sortes. Comme ses ancêtres Abraham, Jacob, David, il a fait confiance, il a prié, il a avancé

Prions-le tout au long de l’année pour nos familles, comme exemple de père, d’époux, de travailleur, prions-le pour l’Eglise et pour le pape.

Ne manquons pas de le célébrer le 19 mars, jour de sa fête, et le 1er mai.

Invoquons le pour les défunts puisque, même si les Ecritures n’en parlent pas, nous pensons qu’il s’est endormi dans la mort entre Jésus et Marie :

  • Saint Joseph donne-nous d’apprécier le silence habité par Dieu qui facilite l’union des cœurs en particulier en ces temps de carême
  • Apprends-nous le dépouillement et le détachement pour apprécier la valeur des biens matériels dans l’unique nécessaire
  • Apprends-nous à nous ouvrir dans la vraie charité, cet amour dont nous ne sommes pas possesseur sinon d’aimer Dieu à travers l’autre.

Père Michel

Partager sur vos réseaux:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Newsletter de la paroisse

Inscrivez-vous et recevez chaque mois la newsletter !

L'actualité récente de la paroisse sur l'île d'oléron :

Les derniers articles publiés

Carnet de Août

Obsèques Que nos prières accompagnent ceux qui nous ont quittés ainsi que leurs familles dans la peine ‌Vendredi 30 juillet   St Trojan  Louise PIGAGILIO  101 ans Vendredi 30

Lire la suite »