Messe d’installation du père Ioan Rus

3

Le 19 septembre dernier en l’église de Saint Pierre d’Oléron a eu lieu, présidée par le vicaire épiscopal Mickaël Le Nezet, la messe d’installation de notre nouveau curé, Ioan Rus, à résidence de Saint Pierre et de son vicaire Yesuraj Arokiadoss, à résidence de Saint Denis.

Voici le texte de l’homélie prononcée par le vicaire épiscopal.

«  De quoi discutiez-vous en chemin ? » Le Christ a-t-il à peine commencé de parler de sa mort, que ses disciples sont déjà en train de penser à son successeur, à celui parmi eux qui pourrait revendiquer la place. Les disciples sont centrés sur eux-mêmes, préoccupés de l’avenir de cette communauté naissante et à ce qu’ils vont devenir. Cette question adressée aux disciples, elle vous est aussi adressée à vous qui êtes disciples du Christ en chemin, membres d’une même communauté, baptisés, laïcs, diacres, prêtres, en responsabilité, dans une Equipe Pastorale ou dans un Conseil Paroissial, dans un service d’Eglise, dans un mouvement. De quoi discutez-vous en cheminant dans la communauté paroissiale ? Quelles sont les principales préoccupations qui reviennent dans vos conversations, de quoi parlez-vous ? Saint Marc nous dévoile les conversations des disciples : il est question de pouvoir, de place d’honneur, sans doute aussi de reconnaissance, de privilège, de hiérarchie, d’autorité. Tout ce qui mène selon saint Jacques au désordre et à toutes sortes d’actions malfaisantes. Le pape François dénonce souvent un tel comportement mais qui malheureusement est de tout temps comme nous l’entendons dans cette page d’évangile. « Combien de bavardages viennent détruire la communion par leur côté inopportun ou leur manque de délicatesse ! Des bavardages et des médisances qui peuvent même tuer. » Il nous est bon, frères et sœurs, d’être attentifs à cette question. De quoi discutons-nous en cheminant en Eglise, à la suite du Christ.

Le prêtre que vous recevez comme pasteur reçoit justement la mission d’assurer cette communion nécessaire à la mission reçue du Seigneur. Comme le disait le pape François aux prêtres et aux évêques lors de son voyage récent en Slovaquie : « Qui est le centre de l’Eglise ? Ce n’est pas l’Eglise ! Et quand l’Eglise se regarde elle-même, elle finit comme la femme de l’évangile : courbée sur elle-même, en regardant son nombril. Le centre de l’Eglise n’est pas elle-même. Sortons de l’inquiétude excessive pour nous-mêmes, pour nos structures, pour la façon dont la société sympathise avec nous. Et à la fin, cela nous conduira à une « théologie du maquillage » …Plongeons-nous plutôt dans la vie réelle, la vie réelle des gens et demandons-nous : quels sont les besoins et les attentes spirituels de notre peuple ? Qu’attend-on de l’Eglise ? » Voilà les bonnes discussions qui doivent être les nôtres : moins préoccupés de nous-mêmes et plus attentifs à ceux vers qui nous sommes envoyés. Moins de conversations stériles etplus de questionnements porteurs de sens.

Toute l’attitude de Jésus dans ce passage d’Evangile est éclairante pour chacun de nous. Et il vous reviendra, père Ioan, d’encourager toujours votre communauté paroissiale à regarder le Christ, à le contempler, à l’écouter et à le suivre pour que s’exerce la triple mission baptismale : annoncer, célébrer et servir, mission dont le Christ nous en donne un aperçu dans ce passage d’évangile.

« Jésus enseignait ses disciples en leur disant : » le Fils de l’homme est livré, ils le tueront et trois jours après il ressuscitera. » L’enseignement du Christ est l’annonce du mystère de la Croix. Il n’y a pas d’autre enseignement que celui-ci. La logique de la croix du Christ n’est pas la logique du monde. Elle est le contraire d’un christianisme triomphaliste, d’un christianisme qui donne des leçons au monde, d’un christianisme qui veut dominer et qui parfois veut ressembler au monde en empruntant ses manières de faire, ses méthodes et ses concepts. La logique de la croix du Christ c’est la logique de l’humilité, du don de soi sans attendre en retour, de la gratuité, de la fidélité, de l’attention aux autres, du prendre-soin des autres. Père Ioan, c’est l’enseignement qu’il vous reviendra de donner, non d’abord par vos paroles, mais par l’exemple et l’engagement de tout votre être au service de cette communauté.

« Prenant alors un enfant, il le plaça au milieu d’eux et l’embrassa ». Voilà celles et ceux qui doivent être au cœur des préoccupations et des conversations d’une paroisse. Il s’agit de remettre au centre les petits, les fragiles ou encore ceux qui sont dans des attentes spirituelles même s’ils ont du mal à les formuler, ceux vers qui personne ne se tourne, ceux qui sont laissés sur le bord du chemin. Ce sont eux d’abord qu’il s’agit de servird’aimer et d’accompagner. Père Ioan, soyez attaché à cette croix du Christ pour l’exercice de votre ministère et de votre charge. Elle vous préservera de toute mondanité.

Enfin, cet enfant placé au milieu, Jésus l’embrasse. Cette tendresse manifestée par Jésus elle se prolonge aujourd’hui dans la célébration des sacrements. C’est comme une onction du Christ qui est donnée à celles et ceux qui frappent à la porte de l’Eglise pour recevoir la sagesse qui vient d’en haut comme le dit saint Jacques et les fruits de l’Esprit Saint : la patience, la bienveillance, la miséricorde et la paix. Vous aurez à cœur, cher père Ioan, de permettre à ceux dont vous recevez la charge de recevoir chaque jour les grâces nécessaires pour avancer plus sûrement en n’oubliant jamais que ce ne peut être la récompense des saints mais l’onction offerte à ceux qui sont en chemin.

Et vous, frères et sœurs, priez, accompagnez, soutenez les prêtres qui vous sont envoyés aujourd’hui, le père Ioan et le père Yesuraj et tous ceux qui œuvrent sur cette paroisse d’Oléron pour la gloire de Dieu et le salut du monde.

Amen

Partager sur vos réseaux:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Newsletter de la paroisse

Inscrivez-vous et recevez chaque mois la newsletter !

L'actualité récente de la paroisse sur l'île d'oléron :

Les derniers articles publiés

CARNET DE SEPTEMBRE

Obsèques Que nos prières accompagnent ceux qui nous ont quittés ainsi que leurs familles dans la peine Jeudi 2 septembre   St Trojan  Jacqueline GARNIER  96 ans V‌endredi 3

Lire la suite »

Présentation synode JPC

Le pape François a enclenché une démarche globale dans toute l’Eglise, cette démarche dite « synodale » (grec : marcher ensemble), engagée dans tous les diocèses, et elle

Lire la suite »

Carnet de Août

Obsèques Que nos prières accompagnent ceux qui nous ont quittés ainsi que leurs familles dans la peine ‌Vendredi 30 juillet   St Trojan  Louise PIGAGILIO  101 ans Vendredi 30

Lire la suite »