LE TABERNACLE DE L’EGLISE NOTRE-DAME DE L’ASSOMPTION DE LA BRÉE-LES-BAINS

Le nouveau tabernacle a été béni le 15 Mai 2021 par monsieur le curé Michel Resentera de la paroisse d’Oléron.

Tabernacle signifie petite tente en mémoire de la tente sous laquelle reposait l’Arche d’Alliance, ce coffre qui contenait les tables de la Loi. Ici, le tabernacle est recouvert symboliquement d’un toit en pente, comme le dessus d’une tente. Cette forme s’harmonise avec l’ensemble des boiseries de la chapelle, réalisées dans les années 1960 par le maître ébéniste, monsieur Paul Grellier, qui résidait à La Brée et décédé en 2018, et ainsi lui rend hommage. Ces boiseries sont constituées, tant pour la porte d’entrée, le buffet d’orgue, la table de tabernacle et le plafond de la sacristie, de motifs en doubles pointes de diamant saillantes et en creux.

La porte du tabernacle est décorée de motifs réalisés en marqueterie.

Le grand cercle symbolise la plénitude de Dieu et son intérieur est nimbé d’essence de merisier qui lui apporte, outre un aspect soyeux, le ton rosacé de la couleur liturgique de la joie. La croix contenue dans le cercle est réalisée en loupe d’orme qui rappelle par son aspect tourmenté et sombre les souffrances endurées par Notre Seigneur Jésus Christ lors de la Passion et sa crucifixion. Des clous placés sur chaque branche de la croix sont figurés par des triangles curvilignes dont les pointes convergent vers le centre et désignant symboliquement le cœur de Jésus souffrant. L’essence utilisée pour les clous est l’églantier à l’aspect épineux.

Des rayons de lumière jaillissent du centre de la croix et symbolisent Jésus lumière du monde. L’essence utilisée est le citronnier.

Les douze étoiles, elles-aussi contenues dans le cercle de la plénitude sont en nacre blanche. Elles font écho à l’Apocalypse de saint Jean J’ai vu une femme ayant le ciel pour manteau, la terre sous ses pieds et sur la tête une couronne de douze étoiles…Ces douze étoiles symbolisent tout à la fois les douze tribus d’Israël, les douze apôtres, les joyaux de la couronne mariale et l’Église à laquelle les fidèles appartiennent.

A l’extérieur du cercle de la plénitude, le monde des ténèbres est figuré par une essence plus sombre, le noyer.

Les panneaux latéraux, en merisier tout comme le toit, sont décorés de filets de marqueterie en bois de rose. Les moulures sur le socle et le chapeau sont réalisées en cerisier massif.

Les encadrements sont constitués de pin, de la même essence qui a servi à réaliser les boiseries de la chapelle.

Remerciements à Colette Grellier, fille de monsieur Paul Grellier, qui a eu la gentillesse de fournir les bois de placage et le bois de pin utilisés pour la réalisation de cette œuvre.

Partager sur vos réseaux:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Newsletter de la paroisse

Inscrivez-vous et recevez chaque mois la newsletter !

L'actualité récente de la paroisse sur l'île d'oléron :

Les derniers articles publiés

Carnet paroissial

Carnet avril 21 Que nos prières accompagnent ceux qui nous ont quittés ainsi que leurs familles dans la peine ‌Mercredi 31 mars Dolus Thérèse-Marie DEMEURANT

Lire la suite »

Aurore pascale

Cette année, la fête de Pâques a revêtu un caractère spécial. En effet, compte tenu des contraintes sanitaires, la veillée pascale traditionnelle n’a pu avoir

Lire la suite »